Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

science-fiction - Page 3

  • Les Uchroniales

    Le 2 octobre aura lieu la deuxième édition de ce salon bien sympathique organisé par l'APF. Des mordus des science-fiction, de Tolkien, de déguisements futuristes, des auteurs, des éditeurs et des collectionneurs.

    Avec ça, des conférences et des animations, de 10h à 23 heures.

    J'y serai présente avec Complexe 13B et pour présenter l'association "Mots migrateurs".

     

    Mais où ?

    Tour ERDF/GRDF, Parvis de la Préfecture, 95000 Cergy-Pontoise.

     

    Alors, faites-y un tour !

  • Dédicace de Complexe 13B

    Samedi 20 mars 2010, de 15 heures à 18 heures, je me tiendrai à la disposition des lecteurs pour une séance signatures et rencontres à la librairie Pierre Lecut à Ermont.

    Cette grande librairie  qui fait l'angle au rond point près de l'église d'Ermont accueille volontiers des écrivains. Merci à eux.

  • Avatar

    Avatar  : transformation, métamorphose.

    Lancé après un savant matraquage médiatique, Avatar est un succès annoncé. Grand spectacle, vision 3D, par le réalisateur de "Titanic". On ne peut être déçu ! Et pourtant !

    Quelques idées intéressantes, comme ces avatars et ce mode de communication entre les êtres de Pandora et les animaux ou la forêt. Mais malheureusement, tout cela est noyé dans des lieux-communs et des clichés, avec un scénario complètement prévisible où les méchants finissent comme toujours par perdre.

    Le colonel pur et dur qui ne croit qu'à la force brute, le héros qui n'a plus rien à perdre, qui tombe amoureux de la fille du chef, le peuple primitif adorateur d'une divinité, méprisé par les hommes, la scientifique pure et dure refusant les compromis, le chef d'entreprise préoccupé uniquement par l'appât du gain, quitte à tout détruire... jusqu'à la pilote d'hélicoptère repentie, rien ne nous est épargné. Mais peut-être faut-il prendre cela au deuxième ou au troisième degré ? Et y voir une critique de l'imbécilité des hommes qui détruisent tout sur leur passage ?

    Personnellement je n'ai pas trouvé le deuxième degré...

     

  • Le futur vu par Sophie Fedy

    Article paru dans l'Echo Régional du 4 décembre 2009

     

     

    Article echo 41209.pdf